Xavi avant Séville : « J’attendais avec impatience le retour de la LaLiga et de l’Europa League »

Xavi cc

as

Le technicien espagnol du FC Barcelone était en conférence de presse ce samedi 2 avril 2022 avant sa rencontre de LaLiga qui va avoir lieu demain face à Séville, et dont l’enjeu est la seconde place du championnat. C’est donc conscient de l’importance de la rencontre que Xavi Hernandez s’est présenté à la presse pour répondre à quelques questions.

Loading...

Résumé de l’apparition de Xavi : « Nous ne pensons pas à ces choses. Nous pensons à ceux qui reviennent de longs voyages et qui ont peut-être beaucoup de travail à faire. Dans ce cas, nous ne sommes pas conditionnés pour demain par les avertissements de suspension ».

Le quatrième homme : « Ils doivent comprendre qu’ils ne peuvent pas rester immobiles dans le jeu ».

Loading...

L’ambiance de l’équipe féminine : « Ils le méritent. Je souhaite que nous puissions le refaire demain ».

L’héritier de Busquets : « La première chose est que je vois Busquets comme ayant beaucoup de corde. Il n’a pas besoin de partir maintenant. Je pense qu’avec ce modèle de jeu, on obtient beaucoup plus de lui. Il lui reste encore du temps. Je vois Nico plus comme un joueur intérieur. Le jour où il ne sera plus là, il faudra y réfléchir, mais ce n’est pas le cas ».

Loading...

Un jour, ils perdront : « Je ne connais pas le crédit journalistique, mais je ressens le crédit du club. Je me sens très soutenu. Un jour, nous devrons faire une erreur. »

Les renouvellements de Gavi et d’Araujo au point mort : « Nous ne pouvons nous permettre aucun des deux départs. Je pense que c’est une question de temps. Je l’espère ».

Les femmes du Barça jouent mieux : « Je pense que ce sont des choses différentes, mais j’ai apprécié l’autre jour. J’aime l’approche qu’ils adoptent. Je pense que c’est le modèle que le Barça devrait jouer. Ils ont maintenu le modèle au cours des dernières années. J’ai été enthousiasmé au Camp Nou l’autre jour. Ça m’a donné la chair de poule. »

Dembélé : « Je le vois très heureux. Je le vois très impliqué. Je n’ai pas à me plaindre de lui. Cela dépend de lui. C’est clair pour moi. Il a un haut niveau et s’il travaille bien, il peut être le meilleur du monde à son poste. Qui plus est, il fait la différence. Pour la façon dont je veux jouer, il est très bon ».

Spécialistes ou polyvalents : « Cela dépend des besoins de l’équipe. Ce sont des avantages, mais avoir un spécialiste est transcendant ».

Rotations : « Selon la façon dont on voit les choses, il y aura des rotations. Aujourd’hui, il est très difficile de parler d’une équipe de départ ».

Le Xavineta : « Je pense que c’est drôle. Je crois que j’ai le sens de l’humour. Si les plaisanteries sont positives, allez-y ».

Le retour de Piqué à la Roja : « Que cela me plaise ou non ne change rien. C’est une question pour Luis. Il a des idées très claires et est un excellent coach. La bonne chose est qu’il a le choix. Je suis ravi de la performance de Piqué.

Eaux calmes : « Il n’y a pas de jours calmes ici. Ce que nous avons ici est un calme tendu. Demain, c’est une autre finale et il n’y a plus de calme. Je l’aime bien. J’attendais avec impatience le retour de la LaLiga et de l’Europa League ».

Retour d’Ansu Fati : « Je pense que cela dépendra de lui. Cela dépendra de ses sentiments. Il s’entraîne avec le groupe depuis trois ou quatre séances d’entraînement. Je l’ai vu heureux et dans une dynamique de groupe. Cela rend le joueur heureux. Cela l’aidera.

Rüdiger : « Je ne vais pas parler de noms. Je comprends l’intérêt, mais nous jouons pour la saison. Je peux seulement dire que le club fonctionne. »

Conséquences de la rupture : « De notre effectif, 75 % n’ont pas eu de pause. Je pense que ça aurait pu être bon pour nous mentalement. Nous avions beaucoup de travail à faire. C’est un sprint final et nous devons serrer les dents ».

Message à l’équipe pour la dernière ligne droite : « Le message est de continuer à avancer. L’objectif est d’accéder à la Ligue des champions. Ne baissez pas votre garde. Que ce qui s’est passé à Bernabeu n’était que trois points. Demain, ce sera trois de plus. Jeudi, la Ligue Europa. Nous devons essayer de finir le plus haut possible en Liga et de gagner en Europe”.

Relever la barre : « Nous devons avoir l’intensité que nous avions au Bernabeu pendant 70 minutes. On ne peut pas laisser tomber. Si on ne consolide pas tout ce qu’on a fait, ça ne sert à rien ».

Un jour pour couper des points : « Nous allons attendre des nouvelles de Balaídos. Cela nous donnerait une motivation supplémentaire, mais nous sommes concentrés sur ce qui dépend de nous, c’est-à-dire atteindre la deuxième place ».

Jour clé : « C’est une finale pour nous. L’occasion de se hisser à la deuxième place après une très bonne série de résultats. C’est une chance de faire nos preuves. C’est un test décisif pour nous. Séville n’est pas à son meilleur niveau en ce moment, mais c’est une équipe forte. C’est un entraîneur que j’admire et avec un club qui fait très bien les choses. C’est pour ça qu’ils sont là-haut. C’est une occasion unique. Nous jouons à domicile et nous avons besoin de nos supporters. J’espère qu’il y aura une bonne ambiance demain. »

Govea Agbomahena

Govea Agbomahena, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : govea@tofoot.com

Read Previous

Mercato : les 4 autres signatures envisagées par le Real Madrid cet été

Read Next

Mercato Barça : Ansu Fati réagit aux avances de Manchester United