UCL : deuxième de son groupe, le PSG minimise l’importance de tomber sur un grand en huitième

Neymar Mbappe ucl

NEYMAR JR of Paris Saint Germain (PSG), Antonio SILVA of Benfica and Kylian MBAPPE of Paris Saint Germain (PSG) during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and SL Benfica at Parc des Princes on October 11, 2022 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport via Getty Images)

Le PSG a été incapable d’être premier de son groupe de Ligue des Champions, alors que le club se voit chaque année comme un concurrent sérieux pour gagner la compétition. Et si beaucoup s’inquiètent déjà pour sa deuxième place qui peut le faire éliminer lors des huitièmes de finale, Galtier et ses hommes semblent bien confiants avant le tirage.

Le PSG a son destin en main pour la suite de la Ligue des Champions. Puisque le club qui devrait finir premier pour avoir un bon tirage n’a pas pu dans un groupe qui était largement jouable pour le club français. La deuxième place est donc un piège et aussi un problème ou un sujet d’inquiétude en attendant le tirage au sort de lundi. Mais loin de là, le club a minimisé le fait qu’il sera certainement confronté à l’un des grands du continent après que Benfica l’ait devancé à la première place contre toute attente.

Même dans le feu de l’action, Mbappé ne s’est pas laissé décourager par cette circonstance : « Au final, nous nous sommes qualifiés, c’est ce qui compte. Nous avons fait notre travail, mais ce n’était pas suffisant. Maintenant, nous devons attendre le tirage au sort et jouer pour gagner, quel que soit notre adversaire », a-t-il déclaré. Le Français, exceptionnel contre la Juve, ne veut pas subir le même sort que la saison dernière, éliminé prématurément par le Real Madrid en huitièmes de finale.

Christophe Galtier ne s’est pas non plus montré trop inquiet : « Si on veut aller loin dans cette compétition, il faut jouer contre les meilleurs. Nous avons battu la Juve deux fois et avons fait une bonne phase de groupe. Je suis fier de l’équipe », a-t-il souligné oubliant que la Juventus est en perte de vitesse depuis plusieurs années, et qu’ils n’ont même pas réussi à battre Benfica qui est le véritable adversaire dans leur groupe au moins une fois lors de la double confrontation.

Et sur ce point, un autre en l’occurrence Marquinhos a déjà une théorie toute faite pour défendre le club. Et selon lui, c’est de la malchance qui provenait du match contre Benfica à Paris : « Ne pas gagner ce match nous a pénalisés. C’est une déception, mais pas une grosse déception », a-t-il conclu.

Sandrine Zounon

Sandrine Zounon, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Barça : Xavi reste catégorique sur son choix pour remplacer Sergio Busquets

Read Next

Espagne 4, Portugal 6, France 6 : 39 blessés sur la liste des grandes victimes de la coupe du monde Qatar 2022