Real Madrid : les 5 différences frappantes entre la gestion de Zidane et d’Ancelotti

ancelotti et zidane

Marca


De retour sur le banc du Real Madrid après un premier passage réussi et couronné par la fameuse décima tant recherché, Carlo Ancelotti est en train de faire évoluer un effectif avec lequel le technicien français Zidane avait travaillé. Et le moins que l’on puisse dire est que l’Italien très pédagogique a insufflé une nouvelle dynamique au club malgré sa faiblesse défensive. C’est pourquoi Marca a fait le point sur les 5 différences entre le Français et l’Italien qui avait tous deux travaillé pour le club lors de la saison 2013-2014.

Ancelotti gère mieux Vinicius : Même s’il bénéficie de la même confiance qu’avec le Français qui lui avait aussi donné une place dans le onze titulaire, cette saison il faut reconnaitre que quelque chose à évoluer et Vinicius n’a pas pu se transformer littéralement en un seul été. Selon Marca, Carlo Ancelotti réussit à mieux gérer son cas et à mieux lui donner confiance surtout. En dehors des terrains, et particulièrement face à la presse, il est vrai que l’Italien se montre plus démonstratif que le Français au sujet de Vinicius. Depuis le premier jour, il l’encense et parle de lui comme une pièce essentielle de son effectif et il semblerait que ça fonctionne un peu mieux ce qui le rend plus dangereux cette saison.

Le Real de Zidane était plus solide : L’ère II de Zidane est particulièrement marquée par une chose : la solidité défensive de l’équipe. Le Real Madrid a fait partie pendant deux saisons des meilleures défenses d’Europe et le projet du Français partait bien de là, en témoigne l’arrivée de Ferland Mendy à sa demande. En ce début de saison, on ne peut pas dire que le Real est reparti sur les mêmes bases. C’est simple, le Real est tout bonnement l’une des pires défenses du championnat après 4 journées. Ses critiques en conférence de presse et sa composition de départ contre l’Inter montrent qu’il ne compte pas essayer de gagner 5-2 à tous les matchs. Mais il cherche encore la bonne formule même si, à contrario, ce Real est plus attractif avec la meilleure attaque du championnat.

Le retour de Pintus : Zidane était celui qui a fait venir Antonio Pintus au Real Madrid, mais son départ en 2018 aurait légèrement détérioré leurs relations. Le préparateur physique italien avait poursuivi avec Lopetegui et Solari avant de rejoindre Conte à l’Inter de Milan. Puis le Real Madrid est allé le chercher à nouveau en même temps que Carlo Ancelotti. Cela n’empêche pas le club d’être encore embêté par les blessures, mais force est de constater que certains joueurs ont repris du poil de la bête, physiquement.

Des statuts qui tombent : C’est un point sur lequel le Français a été assez souvent critiqué, à tort ou à raison peu importe, le manque de méritocratie dans ses choix et son attachement “trop fort” à certains joueurs. Avec Ancelotti, les cartes sont rabattues et force est de constater qu’en cette entame de saison, les lignes bougent et l’Italien n’a pas peur de s’appuyer sur les jeunes. Contre l’Inter, il n’a eu peur de se priver d’un Eden Hazard qui s’était bien échauffé pour faire son entrée. C’est donc un signal et on peut parler d’un choix fort.

Le cas Bale : Il est vrai que la blessure pourrait laisser supposer que rien n’a changé pour le Gallois néanmoins, ce n’est pas tout à fait vrai. Contrairement à Zidane, qui souhaitait à tout prix, voir Bale partir, il se trouve que Carlo Ancelotti est parvenu à en tirer un petit quelque chose avant sa blessure. La saison est encore longue et on tirera les conclusions à la fin de saison, mais le désormais n°18 du Real a en tout cas reconnu qu’il se sentait mieux à Madrid avec l’Italien depuis son retour de prêt de Tottenham.


Fancy Franck

Fancy Franck, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Real Madrid : le jeu de casse-tête continue pour Carlo Ancelotti confronté à un véritable problème

Read Next

PSG : les deux possibilités qui s’offrent désormais à Kylian Mbappé pour son avenir

Leave a Reply