Qatar 2022 : « Le but de Lionel Messi en prolongation est illégal, les règles sont très claires »

Qatar 2022 Le but de Lionel Messi en prolongation est illégal, les règles sont très claires

Sport

L’Argentine de Lionel Messi est championne du monde dimanche dernier face à la France de Kylian Mbappé. C’est dire que si les Français ont été énormes, les Argentins ont réussi une meilleure performance, ce qui les a propulsés au sommet. Et même si tout le monde est heureux pour l’Argentin, il y en a qui trouvent que son deuxième but ne devrait même pas être validé.

Lionel Messi est champion du monde avec l’Argentine et décroche le trophée qui lui a toujours échappé. Une consécration donc pour sa carrière de footballeur que certains trouvent déjà injuste, puisque selon ces derniers, son second but qui a porté le score à 3-2 pour son pays n’aurait pas dû être validé. Et il explique cette situation par les règles de la FIFA.

En effet, une partie de la presse ne semble pas se réjouir du triomphe de l’Argentine en finale de la Coupe du monde Qatar 2022. Et c’est le journal madrilène Ok Diario qui a publié un article dans lequel il souligne que le but du 3-2 de l’Albiceleste, marqué par Lionel Messi et annulé ensuite par Mbappé, n’aurait pas dû être marqué. La raison : deux joueurs remplaçants sont entrés sur le terrain avant même que la star argentine n’ait mis le ballon au fond des filets.

« Les règles sont très claires : seuls 11 joueurs d’une même équipe peuvent être sur le terrain. Le VAR n’est pas intervenu pour déclarer illégal un but qu’une simple relecture télévisée montre qu’il n’aurait pas dû être marqué. L’Argentine allait remporter la Coupe du monde aux tirs au but, mais il est difficile d’ignorer toute l’aide qu’elle a reçue pendant la Coupe du monde. Il ne s’agit pas seulement de buts, mais aussi du fait qu’ils ont remporté les tirs au but en quart de finale, en demi-finale et en finale de l’épreuve pour battre le record de tous les temps » a souligné l’article en question.

Que dit la règle : la loi 3, paragraphe 9 des Lois du football stipule : « Si, après qu’un but a été marqué, l’arbitre se rend compte avant la reprise du jeu qu’une autre personne se trouvait sur le terrain de jeu au moment où le but a été marqué : l’arbitre doit refuser le but. ” si la personne supplémentaire était : un joueur, un remplaçant, un joueur remplacé, un joueur exclu ou un officiel de l’équipe qui a marqué le but ; le jeu doit reprendre par un coup franc direct à l’endroit où se trouvait la personne supplémentaire », indiquent les Lois.

Malgré tout, la Pulga est déjà champion du monde, et qu’on le veuille ou non, le joueur et son pays savourent déjà leur victoire sur la France qui était méconnaissable en début du match, et a donc simplement raté sa finale de la coupe du monde. Une situation qu’on n’aurait jamais imaginée de la part de cette équipe de Didier Deschamps, qui n’était pas si forte et on le savait tous. Nu été l’éclair de génie de Kylian Mbappé, ce débat n’existerait même pas.

Fancy Franck

Fancy Franck, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

« Ce n’était pas dans mes plans d’être champion du monde, mais je pense que nous sommes des gagnants mérités »

Read Next

Qatar 2022 : Kylian Mbappé réagit enfin énergiquement à la défaite de la France lors de la finale de la coupe du monde

@to_footSuivez ToFoot sur Telegram

Ne ratez plus l'info foot!

Rejoignez @To_Foot sur Telegram pour suivre le foot en temps réel.