PSG : la malédiction se poursuit pour les dirigeants du club français en Europe

Leonardo Nasser PSG

Le PSG est sans aucun doute l’un des clubs les plus dépensiers du marché des transferts qui n’arrive toujours pas à s’imposer en Europe. Une tendance qui se confirme année après année, peu importe qui se trouve sur le banc du club français. Mais malheureusement pour le club et heureusement pour les acteurs du monde sportif, cela disparait pour ces derniers quand ils quittent le club, le plus souvent par la petite porte.

Loading...

Le PSG veut s’affirmer et devenir un club de football très redoutable en Europe. Mais le fait est que le club n’y arrive toujours pas. La faute peut être à la gestion de ses dirigeants, ou peut-être à une malchance qui ne suit pas les nombreuses dépenses qui sont effectuées depuis l’avènement du Qatar à la tête du club français. C’est dire que s’il y a bien une chose qui caractérise le club ces dernières années, c’est la malchance au sommet de la Ligue des champions, un trophée qui devrait le porter bien haut et qui le rêve ultime des décideurs qataris.

En effet, depuis plusieurs années, nous assistons à des éliminations fracassantes, des effondrements défensifs et, surtout, des joueurs qui changent radicalement leur façon de jouer en raison de la pression générée au sein du club. C’est ce à quoi se résument les plus de dix ans de QSI dans la capitale française, même si la Ligue 1 est devenue leur chasse gardée. Mais le plus curieux dans toute l’histoire est que cette malédiction disparait pour les joueurs et entraîneurs une fois qu’ils ont quitté le club français.

Loading...

Les preuves sont légion, de sorte que le dernier à goûter à la gloire européenne fut Kevin Trapp. Vous ne vous en souvenez pas peut-être, mais c’était bien lui le gardien de but du PSG lors de la remontada 6-1 du FC Barcelone sur le PSG en 2017. Un résultat qui a scellé sa carrière au sein du club français, ce qui l’a poussé dans les bras de son ancien club l’Eintracht. Depuis lors, il a retrouvé la stabilité qu’il n’a jamais eue à Paris. Mieux, le mercredi dernier, l’Allemand est devenu le héros de la victoire de son équipe en finale d’Europa League. Puisqu’il a réalisé un arrêt miraculeux à la 117e minute de la prolongation, puis a arrêté un penalty de Ramsey qui allait s’avérer décisif pour l’issue de la finale.

Mais il n’est le seul à avoir goûté à la gloire européenne après avoir quitté le PSG. Kevin Gameiro a remporté la Ligue Europa avec Séville, Ibrahimovic a fait de même avec Manchester United et David Luiz avec Chelsea. Tous trois ont vécu de près les douloureuses éliminations européennes des Parisiens au cours de la dernière décennie et ont trouvé la stabilité loin du club français. Par ailleurs, il n’y a pas que des joueurs dans cette liste. Puisque Unai Emery, qui a entraîné la victoire 6-1 sur Barcelone et qui, lors de sa deuxième année, a été éliminé par le Real Madrid en huitièmes de finale, est un autre de ceux qui ont réussi à remporter la Ligue Europa avec Villarreal après avoir quitté le PSG par la petite porte.

Loading...

En ce qui concerne la Ligue des champions, l’histoire est la même. Kinglsey Coman l’a remporté en 2020 après avoir marqué le but vainqueur en finale contre son ancien club, le PSG. Thiago Silva, présent lors de cette finale en tant que capitaine de l’équipe parisienne, il a signé à Chelsea pour remporter, un an plus tard, la compétition qui lui avait tant échappé à Paris. C’est dire que le PSG se trouve en face d’une malédiction qu’il espère inverser la saison prochaine qui est l’une des années les plus décisives du projet.

Nasrine Roux

Nasrine Roux, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Mercato : inattendu appel qui déroute le Real Madrid dans le dossier Kylian Mbappé

Read Next

Pochettino : « Le pire souvenir de la saison sont les 20-25 min où nous n’avons pas pu tenir contre le Real Madrid »