Mercato : très actif en coulisse, le PSG se lance sur une nouvelle pépite de 15 ans

Galtier Nasser Campos

MD

Le PSG est l’un des clubs les plus actifs en coulisse pour signer les jeunes joueurs. Et si la piste menant à Endrick est en bonne voie, le club est loin de se satisfaire avec le Brésilien. C’est la raison pour laquelle il veut recruter une nouvelle pépite pour préparer son avenir.

Les prochaines fenêtres des transferts s’annoncent bien animées par les cadors européens comme le PSG qui ne perd plus de temps derrière les grands joueurs, même s’ils sont toujours les priorités quand il s’agit de renforcer immédiatement l’équipe.

Mais la nouvelle dynamique est de renforcer l’effectif sur le long terme. Et sur ce point, les dirigeants du PSG s’activent sur tous les jeunes joueurs dont les performances peuvent les séduire, soit pour renforcer en été prochain, ou cet hiver. Et l’un des joueurs visés est Luka Vuskovic 15 ans.

En effet, le PSG cherche à se renforcer en prévision de la deuxième partie de saison. Luis Campos, l’homme fort du recrutement au sein du club francilien, s’active sur plusieurs dossiers. Il serait aussi à la recherche de pépites à fort potentiel. C’est dans cette optique que les Parisiens auraient activé la piste menant au défenseur central de 15 ans, Luka Vuskovic.

Sous contrat jusqu’en 2024 avec le club croate du Hadjuk Split, la jeune pépite défensive impressionne de par sa précocité et son talent. Il évolue chez les moins de 19 ans de l’équipe croate. Le PSG serait en train de préparer une offre de 4 millions d’euros plus 1 en bonus pour s’offrir les services du frère cadet de Mario Vuskovic qui évolue quant à lui à Hambourg. Dans ce dossier, les Parisiens seraient déjà à un stade avancé. Ils auraient déjà engagé des négociations avec Hadjuk Split et les représentants de la jeune pépite.

Adama Touré

Read Previous

Pologne : le garde du corps de Robert Lewandowski suspendu par la Fédération

Read Next

Séville : sévère critique de Sampaoli contre la FIFA et la Coupe du monde Qatar 2022 « Quand il y a l’argent en jeu, tout est normal »