Man City : Guardiola fait l’éloge de Haaland « C’est un attaquant de haut niveau… Il est le meilleur »

Haaland Guardiola

as

Le technicien espagnol de Manchester City ne tari d’éloge sur son nouveau attaquant Erling Haaland. C’est pourquoi une fois encore, en conférence de presse, l’espagnol a répondu à des questions sur le joueur en le propulsant au sommet de tous les grands attaquants à son âge.

Que pouvez-vous expliquer par la signature de Sergio Gomez ? : « Vous savez que le club travaille toujours sur différentes possibilités à différents postes. Gomez est un jeune joueur. Lors de la Coupe du monde U17 il y a quelques années, Foden était le meilleur joueur, et il était le deuxième meilleur. Il a joué pour les U21 espagnols, c’est un jeune talent qui est passé par Barcelone, est allé à Dortmund et à Anderlecht il était entre les bonnes mains de Vincent Kompany. Il a bien joué et nous voulions qu’il vienne. Pour l’instant, il reste avec nous aux côtés de Joao Cancelo, Josh Wilson-Esbrand en tant que latéraux gauche. »

Quelle est votre évaluation de Haaland ? : « C’est un joueur exceptionnel, mais nous ne sommes ensemble que depuis un mois. Je n’ai pas besoin de vous le dire, car vous le savez déjà, mais c’est un compétiteur incroyable, il veut toujours gagner. Il a un grand sens du but, mais ce qui m’impressionne le plus, c’est qu’il est très poli, humble, il parle beaucoup aux jeunes joueurs, pas seulement aux plus importants. Il est toujours en train de parler. Il s’est bien adapté, comme Julián Álvarez et le reste des joueurs. »

Comment l’avez-vous vu contre West Ham ? : « Il a la qualité pour marquer des buts, mais je n’aime pas que l’attaquant attende le ballon pendant le processus. Je veux qu’il participe, qu’il s’implique. Je pense qu’il aime toucher le ballon. Pas seulement Erling, tout le monde doit courir et avoir la liberté de respecter les positions. S’il veut descendre, il peut descendre. Il s’associe bien avec ses coéquipiers, il fait des passes supplémentaires et il est proche de la surface, là où il doit être pour marquer des buts, comme Julian. Tous les joueurs aiment être en contact avec le ballon. »

Où se trouve l’équilibre entre tactique et liberté ? : « C’est un bon débat, mais les tactiques sont là pour les aider à montrer leur talent. J’utilise des tactiques pour créer des modèles, pour que chacun soit à l’aise, pour qu’ils aient le temps de montrer leur talent. Défensivement, nous devons garder le ballon aussi loin que possible de notre but, et si je peux créer plus d’occasions de marquer pour les attaquants, c’est de la tactique. Je ne leur dis pas de faire ce qu’ils veulent, car ce serait le chaos. La tactique n’est pas en contradiction avec la créativité des joueurs. C’est plus facile pour eux, nous sommes ensemble depuis sept saisons maintenant, ce n’est pas difficile pour eux. »

Sur Haaland : « Je ne vais pas coucher avec lui ! Mais ce que je vois à l’entraînement, c’est qu’il était calme après Liverpool et calme après West Ham. Dès qu’il ne marquera pas de buts, ils diront qu’il n’est peut-être pas bon. On dirait que la fin du monde va arriver. Dans les mauvaises situations, tout va mal. Mais il faut rester calme dans les mauvais moments et les meilleures équipes restent positives. C’est un attaquant de haut niveau et si vous mettez les noms des meilleurs attaquants de tous les temps à cet âge, en termes de nombre de buts, il est le meilleur, mais il est encore jeune”, a expliqué le manager de City. »

Adama Touré

Read Previous

Real Madrid : Ancelotti avant sa première « Les sentiments sont bons, nous allons défendre le titre à chaque match »

Read Next

Ballon d’Or 2022 : les organisateurs justifient la présence de Cristiano Ronaldo et l’absence de Messi de la liste