Lionel Messi : « Je ne sais pas si je serai à la Coupe du monde 2026 »

Lionel Messi  Je ne sais pas si je serai à la Coupe du monde 2026

Lionel Messi ne se fait pas prier quand l’occasion lui a été donnée d’aborder certains sujets concernant son passé au FC Barcelone et au PSG, son actualité et son avenir avec la sélection argentine. Et il est clair que la Pulga ne fait pas pour le moment une fixation sur la prochaine coupe du monde qui va avoir lieu en 2026.

Sur sa possible présence à la Coupe du monde 2026 : « Je ne sais pas si je participerai à la prochaine Coupe du monde. Je n’y pense pas encore parce que c’est encore loin. Mon objectif est d’atteindre la Copa América. C’est ce à quoi je pense. Ensuite, je verrai si je participe à la Coupe du monde. Cela dépendra de mon état d’esprit. Les années ont passé. Il faudra voir comment je me sens. Je verrai comment je me sens. Il reste encore trois ans. »

Sur les Newell’s : « J’avais l’habitude d’y aller quand j’étais enfant. Quand j’étais petit, j’allais sur le terrain, c’était mon rêve ».

Sur son passage éclair au PSG : « Et… c’est arrivé comme ça. La vérité, c’est que ça ne s’est pas passé comme je l’espérais, mais je dis toujours que les choses arrivent pour une raison. Je dis toujours que, même si je n’étais pas bien au PSG, c’était mon tour d’être champion du monde là-bas. Tout arrive pour une raison, et si cela devait être comme ça… ».

Sur les mauvais traitements de supporters parisiens : « C’est compréhensible. J’étais là où nous avons gagné la finale de la Coupe du monde et c’était notre faute s’ils n’avaient pas gagné la Coupe du monde. Je suis le seul joueur argentin à ne pas avoir été reconnu par son club ».

Sur le FC Barcelone : « J’ai gardé la médaille du vainqueur de la Coupe du monde à Barcelone. Elle est bien gardée. Mon musée et les choses que j’ai reçues sont à Barcelone. Les bottes, les ballons, les trophées, les médailles ».

Sur d’autres sujets : « J’aime être directeur sportif. J’aime être avec les enfants, enseigner parce que si vous postez quelque chose de stupide, cela va partout. Il y a des choses que je préfère éviter à cause de ce qui vient après. Mais dans ma vie de tous les jours avec ma famille et mes amis, je ne me prive de rien. »

Sur les différentes caractéristiques de ses enfants : « Thiago a plus de mal à parler, alors qu’Anto a beaucoup plus confiance en lui pour vous dire les choses. Avec Mateo, vous devez l’arrêter, il vous dit tout. Ciro est aussi plus réservé, il te dit tout sur les autres »

Sur ses journées à Miami : « Nous nous levons à 7 heures avec les enfants, nous les emmenons à l’école. Tous les soirs, je règle le réveil sur mon téléphone portable. Nous prenons le petit-déjeuner. Je leur prépare des toasts et du chocolat. Nous les emmenons à l’école, puis je vais à l’entraînement. Quand je reviens, je mange avec Antonela ou tout seul et je fais une sieste. Nous regardons la télévision, des séries, des films. Les enfants sortent de l’école à trois heures de l’après-midi. Je vais les chercher et je les emmène à l’entraînement ».

Sandrine Zounon

Sandrine Zounon, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Juventus : la sanction que risque Paul Pogba contrôlé positif lors d’un test antidopage

Read Next

Real Madrid : Ancelotti met à nu son plan pour l’avenir de Vinicius, et une possible combinaison avec Mbappé

@to_footSuivez ToFoot sur Telegram

Ne ratez plus l'info foot!

Rejoignez @To_Foot sur Telegram pour suivre le foot en temps réel.