Italie : la Juventus a un nouveau président après le départ d’Agnelli et de tout son conseil d’administration

Italie la Juventus a un nouveau président après le départ d’Agnelli et de tout son conseil d’administration

as

La Juventus est dans une phase critique avec la démission de son président Andréa Agnelli qui a été suivi de tout son conseil d’administration. Une situation qui n’a pas plu dans le monde du football comme en témoigne la position de Javier Tebas qui demande une sanction sportive pour le club italien. Mais il n’aura pas attendu longtemps pour connaitre le nouveau dirigeant du club.

En effet, après le départ d’Agnelli qui a passé 12 ans aux côtés à la gestion du club et qui est le président qui a remporté le plus de titres dans l’histoire de la Juventus, le club a lancé son nouveau cycle. Faut dire que le geste de l’ancien dirigeant est inévitable face à l’enquête du parquet de Turin et au probable procès sur des plus-values fictives présumées et, surtout, à la question de la baisse des salaires en 2020 et aux accusations de fraude comptable. C’est donc pour éviter d’impliquer tout le monde dans le processus que ce dernier a décidé de prendre congé.

Ainsi, il faut un nouveau dirigeant et les rênes de la nouvelle phase des Bianconeri pour prendre ces décisions ont été confiées à John Elkann, cousin d’Andrea Agnelli, PDG d’Exor, la société commerciale de la famille qui possède le club turinois. C’est lui qui s’est chargé de tout mettre sur les rails. Puisque si hier, Maurizio Scanavino (PDG du groupe d’édition Gedi, qui publie le journal La Repubblica, également détenu par Exor), un homme très proche d’Elkann, a été nommé nouveau PDG, aujourd’hui, un autre développement important est intervenu.

Il ressort que la Juve a déjà un nouveau président. Et c’est Gianluca Ferrero, qui a été indiqué par Exor lui-même « en vue de l’assemblée des actionnaires convoquée pour le 18 janvier 2023″, choisi “pour avoir une expérience avérée, les compétences techniques nécessaires et une véritable passion pour le club ». Ferrero, né à Turin en 1963, est expert-comptable depuis 1989, président du conseil d’administration de plusieurs sociétés (Fincantieri, Luigi Lavazza, Biotronik Italia, Praxi Intellectual Property, P. Fiduciaria, Emilio Lavazza Sapa, Gedi Gruppo Editoriale, Nuo, Lifenet) et vice-président du conseil d’administration de Banca del Piemonte.

Un profil technique, comme celui de Scanavino, avec lequel Exor veut que la Juve, avant tout, soit en mesure d’affronter les défis juridiques et corporatifs qui l’attendent en 2023 qui ne seront pas peu nombreux. Mais en attendant, du moins pour l’instant, le volet sportif du club reste en place. Le directeur sportif Federico Cherubini et l’entraîneur Massimiliano Allegri se préparent pour la fenêtre de transfert d’hiver, au cours de laquelle il n’y aura pas d’investissements majeurs. Les signatures ne seront possibles qu’en cas de vente, comme celle de McKennie, car le club a pour le moment d’autres priorités.

Adama Touré

Read Previous

Qatar 2022 : mauvaise nouvelle pour le Brésil de Tite qui enregistre une nouvelle blessure, la 3e après 2 matchs

Read Next

Mercato : DG du Bayern, Oliver Kahn réagit à une probable signature de Cristiano Ronaldo à coût nul

@to_footSuivez ToFoot sur Telegram

Ne ratez plus l'info foot!

Rejoignez @To_Foot sur Telegram pour suivre le foot en temps réel.