Cristiano Ronaldo : « Mes coéquipiers ? Ils s’en fichent de ce que je dis, mais la plupart ne feront pas une longue carrière »

Ten Hag Ronaldo Van de Beek

MD

Cristiano Ronaldo continue de faire parler de lui dans son interview à Piers Morgan qui a mis fin à sa relation avec les Reds Devis de Manchester United. Et les premiers sujets abordés concernent son retour dans le club anglais et son poids et rôle dans le vestiaire du club anglais qui l’a vu devenir une star du cuir rond.

En effet, dans la première partie de l’interview rendue publique, Cristiano Ronaldo a d’abord parlé de son retour à Old Trafford : « Le retour était spécial parce que tout le monde parlait de rentrer à la maison. C’est précisément parce que tout le monde parlait de son retour au pays que le “7” de United a été le maillot le plus vendu. Je ne suis pas les records, les records vont à moi » plaisante le Portugais.

Ensuite il devient très sérieux lorsqu’il parle de ses fans : « Les fans sont toujours à mes côtés, ils sont la chose la plus importante pour moi », tient à préciser le Portugais, lors de l’entretien accordé à Piers Morgan et qui ne cesse de faire de vague.

Sur son rôle dans le vestiaire : « Est-ce qu’ils se soucient de ce que je dis ? Ils s’en fichent. Certains le font, mais la plupart ne le font pas. Je ne suis pas surpris, car la plupart d’entre eux ne feront pas une longue carrière dans le football », s’emporte à nouveau Cristiano Ronaldo.

Toutefois, il ne s’arrête pas sans citer trois de ses plus proches coéquipiers dans le vestiaire, qui auront une longue carrière comme la sienne : « Dalot est jeune, très professionnel, et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il réussira dans le football. Tout comme Lisandro Martinez et Casemiro, même s’il a 30 ans », prédit Cristiano Ronaldo au cours de l’interview, dans laquelle il s’ouvre également sur sa vie personnelle.

Sur la perte de son fils : « cela a été le pire moment que j’ai vécu dans ma vie depuis la perte de mon père. Nous ne comprenions pas pourquoi cela nous arrivait. Il était difficile de comprendre ce qui nous arrivait. J’ai reçu les condoléances de la famille de la reine [Elizabeth II]. Ils ont été si gentils avec moi… », a commenté Cristiano Ronaldo.

Mais il ne finit pas sans se pencher sur la presse : « Parfois, je ne comprends pas pourquoi la presse me critique autant, même la presse portugaise. Parfois je pense que c’est de l’envie… mais je suis au sommet depuis 21 ans. Ce que j’ai de bien, c’est que je n’aime pas lire parce que 90 % de ce que dit la presse, c’est n’importe quoi, c’est un mensonge ».

Fancy Franck

Fancy Franck, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Cristiano Ronaldo : « Solskjaer avait besoin de temps, Rangnick était ridicule, Ten Hag pense qu’il est le dernier Coca-Cola du désert »

Read Next

Mercato : partir au Real Madrid ou rester à Dortmund, imminente la décision de Jude Bellingham sur son avenir