Bordalás sur le pénalty de Casemiro : « Je ne comprends pas comment cela peut arriver alors que nous avons la VAR »

Bordalas Ancelotti Valence Real

as

L’entraineur de Valence était en conférence de presse après la lourde défaite de ses hommes au Santiago Bernabéu. Et même si ce dernier a fait l’autocritique de son équipe, il n’a pas pu s’empêcher de réagir face au pénalty accordé au Brésilien Casemiro qu’il trouve injuste malgré la présence de la VAR dans le stade.

Loading...

Jeu controversé : « Sur la ligne de touche, je ne l’ai pas vu clairement mais je l’ai vu à la mi-temps. Ce n’est pas une pénalité. C’est inexistant. Je comprends que l’arbitre puisse l’interpréter comme un penalty mais le VAR est là pour une raison. Alderete le bat dans l’action, Casemiro est adroit, il frappe Alderete et plonge ».

Bilan : « Quand le Real Madrid prend l’avantage, c’est difficile et c’est du conditionnement. Nous aurions pu rentrer à 0-0 à la mi-temps. Mais en deuxième mi-temps, nous étions très vulnérables, ils nous ont fait mal très facilement. Sur le deuxième but, avec plusieurs joueurs de Valence devant, Vinicius s’est rendu jusqu’à la zone des six mètres. Le troisième était une perte au milieu, et dans le quatrième, nous étions partout pour le deuxième but. Nous avons rendu les choses très faciles pour Madrid. Nous sommes limités ».

Loading...

Signatures : « L’équipe a des besoins et nous le voyons à chaque match. Nous allons croire que les besoins que nous avons viendront ».

Le club a tweeté : « Je ne vais pas donner mon avis, je respecte l’avis du club. On ne peut pas parler de vol mais cela conditionne le match. Je ne comprends pas comment cela peut arriver alors que nous avons la VAR. C’est frappant ».

Loading...

Nombre de buts encaissés : « Je vais le répéter. Avec ce nombre de buts encaissés, c’est impossible. Nous sommes les deuxièmes meilleurs buteurs de la ligue. Si nous ne réagissons pas, nous n’arriverons à rien. Cela ne m’est jamais arrivé auparavant. Nous travaillons dur mais nous répétons nos erreurs : nous rentrons à l’intérieur, nous prenons des risques inutiles… Sur le tir de Modric contre la barre transversale, c’est une perte d’Alderete, sur le penalty, c’est une erreur de Gayà, sur le troisième but de Musah ? Si nous ne sommes pas capables de corriger cela et de prendre de bonnes décisions dans la zone de danger, nous n’y changerons rien. Chaque fois que nous jouons une équipe de milieu de tableau, ils marquent contre nous comme du beurre. »

L’équipe d’entraîneurs fait-elle une erreur : « Je suis le premier responsable de cette situation. Je ne me suis jamais mis à l’écart. Au contraire. C’est moi qui suis responsable, mais je dois être franc et clair ».

Koba a changé après son entrée en jeu : « Nous avions réduit l’écart, nous avons dû faire entrer un attaquant et Koba a eu du mal à se mettre en retrait et à se positionner. C’est une décision tactique. Ce n’est pas la première fois que je le fais et ce ne sera pas la dernière. Nous ne devons pas tenir le garçon pour responsable. Il est jeune et il va avoir plus d’options ».

Fancy Franck

Fancy Franck, journaliste professionnel, passionné du football et web rédacteur sportif à To Foot. Merci de retrouver mes articles sportifs sur le site tofoot.com. Écrivez-moi au : [email protected]

Read Previous

Real Madrid-Valence : Ancelotti répond à la polémique sur le pénalty de Casemiro

Read Next

Supercoupe d’Espagne : Ancelotti répond à la polémique de l’exclusion d’un non-vacciné de son groupe